Malaise au PIT, Amath Camara s'explique

Mercredi 4 Octobre 2017 posté il y a 2 mois|months

Le dernier remaniement ministériel, marqué par le départ du gouvernement du Ministre Mansour Sy, par ailleurs Président du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) est en train d’installer une crise au sein du parti. En effet Amath Camara Secrétaire Général Adjoint chargé de l’organisation et des élections et par ailleurs Coordonnateur de la gauche africaine vient de dénoncer vivement un tel remplacement. « Une décision de remplacer Mansour Sy par Samba Sy dans le gouvernement n’a jamais été prise dans le parti » martèle-t-il d’emblée. Selon lui, l’affaire était en train d’être digérée à l’interne, mais un responsable du parti l’a portée sur la place publique par presse interposée et arguant même que ce remplacement répond à un souci de combler un déficit de visibilité du parti. Amath Camara ajoute « puisque l’affaire a été portée sur la place publique avec des données falsifiées, j’ai pris la responsabilité d’informer l’opinion et le parti de façon objective, sur le tenants et les aboutissants de cette nomination ». D’ailleurs souligne-t-il aussitôt, Samba Sy a consulté par téléphone les membres du Secrétariat du comité central qui sont au nombre de 19 pour leur faire comprendre que le Président de la République l’a saisi pour donner le nom de celui qui va occuper le seul poste dédié au PIT dans le gouvernement. Et de l’avis d’Amath Camara, Samba Sy a ensuite affirmé qu’au terme de ses consultations, la majorité s’est prononcée en sa faveur et c’est ainsi qu’il a donné son nom au Président de la République. Amath Camara par ailleurs Président de la coordination départementale du PIT de Thiès assène, « je conteste car il n’y a aucune preuve matérielle de ces allégations. Je suis convaincu que c’est la minorité qui s’est prononcée pour lui ». A l’en croire, tout le monde est conscient des résultats concrets et probants obtenus par le Ministre Mansour Sy, par rapport aux missions à lui confiées par le Président de la Président de la République. Il ajoute qu’il a dignement représenté le parti dans le gouvernement, en attestent les multiples félicitations reçues du Chef de l’Etat, des syndicats et du patronat. Selon lui, le Ministre Mansour Sy a impulsé et consolidé le dialogue social, qui est aujourd’hui une réalité dans le pays, comme en atteste la mise en place du Haut Conseil du Dialogue Social. Il s’y ajoute l’audit biométrique de la fonction publique, qui a permis à l’Etat de récupérer 6 milliards de Fcfa, qui ont été réinvestis dans des secteurs sociaux.

« LE CONGRES DE THIES EN 2010 AVAIT FORTEMENT RECOMMANDE DE NE PLUS ENVOYER LE SG AU GOUVERNEMENT »

 

D’après lui, Mansour Sy a également mené avec succès les élections de représentativité syndicale et conduit deux conférences sociales dont celle sur la retraite dont les conclusions seront matérialisées dès le mois de janvier prochain. D’un tel point de vue dit-il, le PIT n’a jamais eu un problème de visibilité dans le gouvernement. Au contraire il y avait il était visible, audible et il y avait la compétence.  De l’avis d’Amath Camara, c’est une contrevérité de dire que le parti a décidé de ce remplacement. D’ailleurs il renseigne qu’une évaluation avait été faite des expériences de l’entrée d’Amath Dansokho dans les gouvernements de Diouf et Wade, en tant que Secrétaire Général du parti. Les conclusions de cette évaluation dit-il, renseignent que cela avait porté de grands préjudices au parti sur le plan du fonctionnement. Et c’est pourquoi, il avait été retenu que désormais le parti n’enverrait plus son SG au gouvernement et cela a même fait l’objet d’une forte recommandation au congrès de Thiès en 2010. C’est dire donc, déclare Amath Camara, que le parti ne peut prendre la décison d’envoyer Samba Sy au gouvernement pour remplacer Mansour Sy. Selon lui, la meilleure façon de gérer cette crise née de cette nomination, c’est de faire en sorte que le comité central, qui dirige le parti entre deux congrès, puisse se réunir de façon extraordinaire pour se pencher sur la question. A l’en croire si cette rencontre ne se tient pas, il est clair que les supputations vont continuer d’alimenter cette crise

Mbaye SAMB (l'AS)

 

 


© 2017 THIES24.COM - ALL RIGHTS RESERVED

Create Account



Log In Your Account